La voie de l\'excellence / Français Second Cycle

La voie de l\'excellence / Français Second Cycle

Petit aperçu sur Seydou Badian Kouyaté: Sa vie, son oeuvre

Ben Moustapha Diedhiou

Professeur de Français des Lycées

benmoustaphadiedhiou@yahoo.fr

 

SEYDOU BADIAN KOUYATE : SA VIE ET SON ŒUVRE

 

INTRODUCTION :

Le continent africain a enregistré la naissance de brillants intellectuels au nombre desquels on peut citer l’écrivain et politicien Seydou Badian Kouyaté. Qui est cet homme et qu’est-ce qu’il a écrit pour pouvoir retenir notre attention ?

La réponse à ces questions ne peut se faire sans passer par une étude de la biographie et de la bibliographie de ce grand intellectuel africain. Ce que nous nous proposons de faire dans cet exposé.

I – ETUDE BIOGRAPHIQUE

Ecrivain et homme politique malien né en 1928 à Bamako, Seydou Badian Kouyaté fait ses études primaires à Bamako, avant de s’envoler pour Montpellier où il passe le Bac en 1948. Il y poursuit ensuite ses études à la Faculté des Sciences de 1948 à 1949. En 1949, il entre à la Faculté de Médecine d’où il sort en 1955 titulaire du Doctorat de Médecine.

De retour au Mali, Seydou Badian travaille comme Médecin à Bougouni en 1955. Ses bons rapports avec le Président Modibo Keïta vont l’amener à écrire les paroles de l’hymne national et à assumer diverses fonctions politiques.  Il sera successivement Ministre du Plan et de l’Economie Rurale en 1957, Ministre du Développement de 1962 à 1966, Ministre de la Présidence de 1966 à 1968.

Arrêté et emprisonné après le coup d’état du 19 novembre 1968, il est déporté à Kidal, avant d’être est libéré en 1975. Il s’installe alors à Dakar jusqu’en 1995, date à laquelle il rejoint de nouveau son pays. A son retour Seydou Badian continue ses activités politiques au sein de l’Union Soudanaise et du Rassemblement Démocratique Africain. Ce Militant de la première heure en sera exclu en 1998 pour s’être opposé à une partie de la direction qui prônait la non reconnaissance des institutions lors des élections contestées.

 

II – PRESENTATION BIBLIOGRAPHIQUE

Ecrivain reconnu internationalement, Seydou Badian Kouyaté est l’auteur de plusieurs ouvrages. En 1953, il publie Sous l’orage son premier roman, qui traite des rapports de la tradition africaine avec la modernité apportée par l’école occidentale. Ce roman est suivi en 1961 de La mort de Chaka, une pièce en cinq tableaux, qui dénonce le colonialisme.

On lui doit également deux romans Noces sacrées publié en 1963 et Le sang des masques publié en 1976, ainsi qu’un essai intitulé Les dirigeants africains face à leurs peuples, publié en 1964 et pour lequel, il obtient le Grand prix Littéraire d’Afrique Noire. En 2007, Seydou Badian publie un autre ouvrage qui a pour titre La saison des pièges.

 

CONCLUSION :

Au terme de notre exposé l’on peut souligner que l’auteur de Sous l’orage est un brillant intellectuel dont la vie et l’œuvre résument une expérience assez riche. Riche par la formation de l’homme qui a pleinement conscience de son rôle d’intellectuel et qui a manifesté un intérêt certain pour le développement de son pays, riche par les productions de cet écrivain très informé des réalités de l’Afrique. Il a très tôt compris que les mutations apportées par la modernité allaient être source de conflit de générations dans une Afrique jusque là restée attachée aux traditions. Seydou Badian Kouyaté est donc un écrivain de dimension internationale.

 



10/11/2010

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres